Point de vaches durant la nuit, mais un satané vent à faire trembler la toile.
C'est donc très matinalement (7H00), que nous entamons cette étape. Dès les premiers instants, il fait déjà très chaud.
Nous ne regrettons pas de ne pas avoir prolongé la journée précédente jusqu'au col du Puits de la neige : il y avait là encore une belle montée en perspective... Et nous n'aurions pas pu profiter de cette splendide mer de nuage.

P1040385

P1040386

P1040387

Vers midi, nous approchons du village de Las Illas mais le goudron de la D13f qui nous y mène nous paraît interminable.
Le pique-nique est le bienvenu.

La suite est largement marquée par une piste infinie dont nous ne retiendrons que la présence d'un nudiste à moto !

P1040388

P1040389

Col del Priorat (459 m) et borne frontière 565.

P1040391

P1040392

P1040393

Nous retrouvons ensuite le goudron...

P1040394

P1040395

Ruines de Panissars.

P1040396

Et voici le Perthus, un autre monde, où l'on se désaltère pas avec la même boisson que celle contenue dans nos "camel-bags".

P1040397

Un peu en décalage avec la frénésie commerciale locale, et malgré la fatigue, nous ne nous arrêterons pas ici ce soir.

Toutefois, afin de nous redonner quelques forces, Guillaume part chercher des glaces parmi cette civilisation.
Au retour, il indique qu'il a croisé le randonneur solitaire et que celui-ci lui a annoncé qu'à la suite d'un coup de fil de son travail, il devait repartir dès ce soir, mettant ainsi fin à son périple...


Nous nous éloignons du Col du Perthus par la route et sous une pluie fine.

P1040398

Puis nous gagnons le hameau de Saint Martin d'Albère.

P1040399

Et enfin, après 11H00 de marche, le gérant du chalet du Col de l'Ouillat nous conduit à notre chambre.